Principes Généraux

La VAE ?

La VAE est un mode d’accès à la certification créé par la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002.
 
La VAE est un droit individuel inscrit dans le Code du travail (art L.900-1 al.5) qui ne nécessite pas de conditions d’âge ou de niveau d’étude, mais seulement de justifier d’une expérience notamment professionnelle.

Toute personne salariée, non salariée (travailleur indépendant, artisan,…), agent public titulaire ou non, chômeur ou bénévole à condition de justifier d’au moins 1 an d’expérience professionnelle en rapport direct avec le diplôme visé, peut faire valider ses compétences pour acquérir tout ou partie d’un diplôme ou d’un titre à finalité professionnelle.
 
C’est une démarche de valorisation des personnes par la reconnaissance de leurs compétences. C'est une démarche personnelle.
 
Toute personne désirant accéder au dispositif, peut obtenir une information auprès des Centres et Points Conseil habilités par les conseils régionaux pour s’assurer de ses droits et faire le choix de la certification la mieux adaptée à son projet.
 
Ces centres ont un rôle d’accueil, d’information, de conseils personnalisés, d'orientation et de renseignements sur les possibilités d’accompagnement (conseil, formation) et de financement.
 

Par ailleurs, les salariés peuvent demander à bénéficier d’un congé VAE de 24h ou plus (Uniformation, par exemple, accorde un nombre d'heures plus important pour les niveaux V).

Déroulement

Le candidat doit envoyer un livret 1 auprès de l’organisme certificateur (ASP Limoges ou DAVA). Ce livret est rempli lors du premier rendez-vous.
 
La durée totale d'activité cumulée exigée est de 1 an en équivalent temps plein soit, par exemple,  un total de 1 607 heures pour le DEAES et la période d'activité la plus récente doit avoir été exercée dans les 10 ans précédant le dépôt de la demande.
 
Ensuite, les personnes reçoivent leur lettre de recevabilité et leur livret 2.

Notre travail : les aider à se souvenir, à réfléchir donc mémoriser puis passer à l’oralité et étape finale : passer à l’écrit.
 
Quelque part, on aide à faire parler les gens de leur passé professionnel. 

Nous accompagnons : on ne rédige pas à la place du candidat, on l’aide en gardant bien sa culture et en respectant son vocabulaire. 

Quand le livret est terminé, le candidat envoie plusieurs exemplaires auprès de l'organisme certificateur et quelques mois plus tard, le candidat est invité à rencontrer un jury qui délivre le diplôme totalement ou partiellement.