Secteur Social

Accompagnant Éducatif et Social - DEAES (niveau V)

Ce nouveau diplôme de niveau V dans le travail social fusionne deux diplômes existants (DEAVS et DEAMP) et combine trois spécialités (domicile, établissement et cadre scolaire). 

L’Accompagnant Éducatif et Social réalise une intervention sociale au quotidien visant à compenser les conséquences d’un handicap, quelles qu’en soient l’origine ou la nature. Il prend en compte les difficultés liées à l’âge, à la maladie, ou au mode de vie ou les conséquences d’une situation sociale de vulnérabilité, pour permettre à la personne d’être actrice de son projet de vie. Il accompagne les personnes tant dans les actes essentiels de ce quotidien que dans les activités de vie sociale, scolaire et de loisirs. Il veille à l’acquisition, la préservation ou à la restauration de l’autonomie d’enfants, d’adolescents, d’adultes, de personnes vieillissantes ou de familles, et les accompagne dans leur vie sociale et relationnelle.
 
Ses interventions d’aide et d’accompagnement contribuent à l’épanouissement de la personne à son domicile, en structure et dans le cadre scolaire et social. Selon son contexte d’intervention, l’A.E.S intervient au sein d’une équipe pluriprofessionnelle et inscrit son action dans le cadre du projet institutionnel et du projet personnalisé d’accompagnement en lien avec les familles et les aidants.

Pour répondre à la diversité des situations d’accompagnement et aux possibilités de mobilité professionnelle, le diplôme se compose d’un socle commun et de trois spécialités :

  • accompagnement de la vie à domicile : l’AES contribue à la qualité de vie, au développement et au maintien des capacités à vivre à domicile (personnes âgées, handicapées ou familles),
  • accompagnement de la vie en structure collective : l’AES contribue au soutien des relations et de la qualité de la vie dans le milieu de vie de la personne au sein d’un collectif (institution),
  • accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire : l’AES facilite, favorise et participe à l’autonomie des enfants, adolescents ou jeunes adultes dans les activités d’apprentissage, culturelles, sportives….

Assistant Familial - DEAF (niveau V)

L'Assistant Familial accueille à son domicile habituellement et de façon permanente des mineurs et des jeunes majeurs de moins de 21 ans. L’accueil peut être organisé au titre de la protection de l’enfance ou d’une prise en charge médico-sociale ou thérapeutique. 

Son rôle est :

  • d’assurer permanence relationnelle, attention, soins et responsabilité éducative au quotidien de l’enfant, de l’adolescent ou du jeune majeur selon ses besoins ;
  • de favoriser l’intégration de l’enfant, de l’adolescent ou du jeune majeur dans la famille d’accueil en fonction de son âge et de ses besoins, de veiller à ce qu’il y trouve sa place ;
  • et, avec les autres membres de l’équipe technique pluridisciplinaire du service d’accueil familial permanent (travailleur social référent, psychologue, psychiatre, chef de service...) et les autres membres de la famille d’accueil d’aider l’enfant, l’adolescent ou le jeune majeur à grandir, à trouver ou retrouver un équilibre et à aller vers l’autonomie, d’accompagner l’enfant, ou le jeune majeur dans ses relations avec sa propre famille.

Technicien de l'Intervention Sociale et Familiale - DETISF (niveau IV)

Le Technicien de l'Intervention Sociale et Familiale (TISF) est appelé auprès d'une famille ou d'une personne lors de circonstances particulières : hospitalisation, décès, longue maladie, naissance, handicap... Il soulage et épaule la famille en assumant le quotidien (courses, ménage, repas, toilette, aide aux devoirs...), peut participer à la gestion du budget et accompagner les personnes dans leurs démarches administratives (recherche d'un logement, demande d'allocations chômage...).

Il développe l'autonomie. Par son action, le TISF contribue à préserver autant que possible le mode de vie habituel des personnes en difficulté. Par exemple, en permettant le maintien à domicile des personnes âgées ou handicapées. Enfin, il participe à l'insertion sociale des personnes en voie de marginalisation.

BTS SP3S - Services et Prestations dans les Secteurs Sanitaire et Social (niveau III)

Le titulaire du BTS Services et prestations dans les secteurs sanitaire et social (SP3S) est un collaborateur des structures sanitaire, sociale, médico-sociale ou socio-éducative. Il travaille en grande proximité avec les professionnels de la santé, les travailleurs sociaux et les partenaires institutionnels. Il inscrit ainsi son activité dans une logique de réseaux. Il est appelé à gérer la demande et le besoin de l’usager, à coordonner et à animer une équipe, à organiser et à promouvoir les activités d’une structure.

Il exerce son activité dans des établissements et services sociaux, sanitaires, médico-sociaux et socio-éducatifs publics ou privés.

Dans le cadre des dispositifs et de la réglementation en vigueur, il met ses compétences techniques, administratives et relationnelles au service de publics demandeurs de soins, de services, de prestations sociales. Il procède à l’analyse des besoins, facilite l’accès aux droits, propose des services et des prestations qu’il organise et met en œuvre dans une logique de réseau. Il participe à l’évolution de sa structure et peut coordonner une équipe.

Assistant de service social - DEASS (niveau III)

L’Assistant de Service Social (ASS) intervient auprès de personnes confrontées à diverses difficultés :
économiques, d’insertion, familiales, de santé, de logement.

Il accueille, soutient, oriente et accompagne la construction de projets en tenant compte des potentialités des personnes et des possibilités offertes par la collectivité.

L’ASS est tenu au secret professionnel, et dans le cadre de ses missions, il doit réussir à instaurer une relation de confiance.

 Chef de Service - CAFERUIS (niveau II)

Les professionnels, responsables d’une unité de travail, assurent l’encadrement d’une équipe et des actions directement engagées auprès des usagers. Ils pilotent l’action dans le cadre des projets de service. 

Intermédiaires entre direction et équipes, entre équipes et partenaires, ils sont un maillon essentiel de l'organisation, ils jouent donc un rôle clé au sein des établissements, des services ou des dispositifs d'intervention sociale pour la mise en oeuvre des réponses aux besoins des usagers. Ils sont, à leur niveau, garants du respect des droits des usagers et se doivent de favoriser et d'impulser une réflexion éthique au sein de leur unité.

En responsabilité d'une unité de travail, ils ont pour mission principale l'encadrement d'une équipe et des actions directement engagées auprès des usagers. Ils pilotent l'action dans le cadre du projet de service dans le respect du projet de l'organisation. Leur position d'interface leur confère une fonction spécifique de communication interne.

Dans leurs fonctions, ils disposent d'autonomie, d'initiative, et de responsabilités dont le degré varie selon leur position hiérarchique dans la structure et le niveau de délégation.

Leurs fonctions et leur positionnement nécessitent qu'ils développent des compétences spécifiques relatives à l'encadrement susceptibles d'être mises en oeuvre dans l'ensemble des secteurs de l'action sociale et médico-sociale.

Médiateur familial - DEMF (niveau II)

Le médiateur familial intervient dans les situations de conflits ou de rupture dans le champ de la famille dans la diversité de son expression actuelle. Il facilite le rétablissement du dialogue, les liens de communication entre les personnes, leur capacité à gérer le conflit ainsi que leur capacité à négocier.


Le médiateur familial est un tiers impartial.

Il est garant du cadre et du déroulement du processus de restauration du dialogue et de la recherche de solutions aux conflits en prenant en compte les besoins de chacun des membres de la famille.

Son intervention vise principalement à :

  • Accompagner les personnes dans la réalisa­tion de leur projet de médiation par le réta­blissement du dialogue, les liens de communication et la gestion du conflit
  • Accompagner la recherche de solutions concrètes en amenant les personnes à trou­ver elles-mêmes les bases d'un accord mutuel­lement acceptable dans un esprit de co-res­ponsabilité.


Le rôle du médiateur familial s'inscrit :

- Dans un cadre éthique caractérisé par les principes d'impartialité, de confidentialité, de neutralité et d'équité.
- Dans une démarche qui repose sur l'engagement volontaire des personnes.